Toutes nos actualités

10/11/2021

Cité Menier – Chocolat ? C’est par là

Fleuron de l’industrie française au 19e siècle, la chocolaterie Menier, située à Noisiel sur les bords de Marne, est un véritable joyau patrimonial. Sa vocation évolue au fil des décennies, et cette fois-ci, on est de la partie.

Nestlé France, propriétaire du site depuis 1988, a réhabilité la Cité Menier en 1995 pour en faire son siège social. Et la vend à présent, offrant une nouvelle vie à cet ensemble de bâtiments peu communs. Epiceum et Marge Design ont travaillé sur la nouvelle identité visuelle, qui permet d’asseoir le projet de reconversion mené par Linkcity (filiale de développement immobilier de Bouygues) : un pôle regroupant une cité du goût autour du chocolat, des habitations, un hôtel, une ressourcerie, mais aussi un espace muséographique dédié à l’histoire du site. Quentin Vijoux en a dessiné la cartographie, pour expliquer au public le devenir du lieu. Suivez le guide !

09/11/2021

NEZ – L’empire d’essence

À l’occasion de son trentième anniversaire, le Salon international des matières premières pour la parfumerie (Simppar) s’est associé avec Nez éditions pour mettre à l’honneur tous ceux et toutes celles qui perpétuent par leur savoir-faire une filière trop souvent méconnue. Nous avons sauté sur l’occasion pour apporter direction artistique et création graphique au bel ouvrage que voilà : De la plante à l’essence.

De la Sicile au Laos, du Paraguay à Madagascar, partez pour un voyage olfactif inédit à la rencontre des plantes à parfum, des producteurs qui œuvrent à la fabrication d’essences, d’extraits et de molécules, mais aussi des parfumeurs qui les utilisent
et des compositions emblématiques dans lesquelles vous pouvez les retrouver.
Vanille, jasmin, bergamote, muscs…
à travers trente chapitres, cet ouvrage explore la diversité et la richesse des ingrédients de parfumerie: leur origine, leur culture, leur transformation, leur usage, ainsi que les innovations qui permettent de répondre aux enjeux environnementaux, économiques et sociétaux d’aujourd’hui.
De la plante à l’essence sera disponible dans toutes les bonnes librairies le 17 juin, et directement sur le shop de Nez, par ici !

09/11/2021

ANFH – Rentrée des classes

Tout le monde a son cahier Clairefontaine ? Sa trousse Poivre Blanc ? Les stabilos sont bien rangés, et les crayons bien taillés ? C’est l’heure de la rentrée pour l’Anfh.
Cette année, pour le regroupement des salariés, l’association nationale pour la formation hospitalière a coupé la poire en deux, alliant « présentiel » au sein des délégations et visioconférences inter-délégations. Pour annoncer la nouvelle, l’atelier a confectionné un petit teaser dynamique et coloré.
Mais dans l’arrière-boutique se préparent un 3 volets sur l’apprentissage, un motion design sur une nouvelle plateforme de formation, 6 motion design sur la QVT, des films pour le traditionnel Prix Anfh, les rapports d’activité régionaux… Une communication développée par l’Anfh et l’atelier en collaboration depuis 2008, qui ne cesse d’explorer de nouvelles formes, de nouvelles couleurs et de nouveaux supports.
Vous ne connaissez toujours pas l’Anfh, malgré tout ce temps ? Il est encore temps de faire amende honorable, hop c’est par ici.

09/11/2021

IFF- Un petit coup de teaser ?

L’atelier crée 11 teasers animés pour la maison de confection de parfums IFF (International Flavors and Fragrances).

En décembre 2020 paraissait Artists of Perfumery (mais si, on vous en a parlé dans la newsletter de janvier), livrant 30 portraits de parfumeurs, qui partageaient des odeurs qui les ont marqués, leurs sources d’inspiration, et leur vision du métier. Ce mois-ci, l’atelier a confectionné 11 teasers, mettant en scène les photos de Romain Bassenne et présentant 11 des 29 parfumeurs. Pour chaque parfumeur, le teaser présente 2 objets qu’ils aiment et une citation, sur une musique signée Villeneuve et Morando. Du parfum en musique et en animation… Un support indubitablement printanier !
Tous les teasers sont visibles sur le compte instagram d’IFF.

09/11/2021

Musiques vivantes – Le festival qui pétille

Si, si, ça fonctionne comme titre. Parce qu’il n’y a pas que l’eau qui pétille à Vichy, il y a aussi Musiques vivantes, le festival trop heureux de rouvrir ses portes en cette 37e édition après l’annulation de l’édition 2020.

Du 8 au 18 juillet 2021, Musiques vivantes reprend du service ! De Saint-Priest-Bramefant à Saint-Pourçain-sur-Sioule, le festival célèbrera le 500e anniversaire de la mort du grand Josquin Des Prés, mais aussi les 300 ans de la parution des Lettres Persanes de Montesquieu, les 30 ans du Concert Impromptu, les 100 ans de la disparition de Saint-Saëns et les 50 ans de celle de Stravinsky, et enfin les 44 ans de l’association Musiques Vivantes… Tellement de choses à célébrer, que le festival a investi cette année les réseaux sociaux pour partager leur joie. L’occasion pour l’atelier de faire évoluer la composition avec un caractère vivant, à l’image du festival : il s’agit d’une variable font, dont les caractères peuvent évoluer d’une occurrence à l’autre. Un choix qui prend tout son sens lorsque les lettres s’animent pour de bon, au sein de teasers d’annonce du festival destinés aux réseaux sociaux.
Une brochure déclinée, une affiche, une bannière web, un coup de peinture signé Travers Média sur le site, et c’est parti pour la 37e ! La billetterie en ligne est ouverte depuis le 20 mai, et c’est par ici !

09/11/2021

Bach en Combrailles- Back dans les Bach

Notre festival d’orgue préféré reprend du service du 7 au 14 août. Nouvelle année, nouvelles couleurs, sur des motifs toujours aussi… abstraits ?

En plein milieu de l’Auvergne, entre églises, théâtres, cinémas et salles des fêtes, un festival d’irréductibles réunit encore et toujours de talentueux musiciens autour des œuvres de Jean-Sébastien Bach. Affiches, papier peint et dépliant des programmes de la semaine étaient de rigueur. Les formes abstraites dessinées par Julien Priez sculptent une fois encore l’identité du Festival en un vitrail lumineux, rappelant l’aspect mécanique de la musicalité du répertoire de Bach et les vitraux des églises qui accueilleront le festival. De nouvelles couleurs se sont invitées pour l’occasion. Et des couleurs qui claquent, s’il vous plaît, avec un jaune fluo qui assure la visibilité des supports, même en pleine campagne auvergnate.

Vous cherchez toutes les infos, les réservations, le beau jaune fluo ? Facile, c’est par ici !