Toutes nos actualités

01/02/2023

It smells like flower

Plongeant dans ses archives comme dans sa mémoire longue, Maïté Turonnet livre dans son ouvrage édité par Nez, Pot pourri, un hommage aussi érudit qu’intime à un monde qu’elle connaît par cœur : celui des odeurs, les bonnes comme les mauvaises.

« Voilà : je vais raconter ma vie. Du moins ma vie par le prisme des odeurs. Tant d’événements de l’existence, petits ou grands, sont liés à des choses senties autant qu’éprouvées, à des environnements puants ou suaves, à des goûts remarquables. »

Du cheminement de l’Histoire à la marche des sciences, des tabous de l’industrie aux dessous du métier, sans oublier la littérature … Rien de ce qui concerne les parfums n’échappe à ces courts récits très personnels, tour à tour drôles, tendres ou sans merci, et qui nous dévoilent ce que nul autre n’oserait.

Maïté Turonnet est l’autrice de Parlons parfums en 1990 aux Éditions Mondo et de L’Abécédaire du parfum chez Flammarion en 1999. Elle est aussi, surtout, journaliste et a collaboré à de multiples publications, dont Elle, Libération, L’Express. Elle occupe actuellement le poste de rédactrice en chef à CitizenK International.

31/01/2023

Le renouveau et la rencontre

On ne pouvait pas mieux titrer ce projet que ne l’ont fait les auteurs de l’édito de la nouvelle édition des Théâtrales Charles Dullin. Cette biennale de théâtre contemporain semée sur une vingtaine de communes du sud francilien revient après deux années d’absence.

Son président, Bruno Bossard, est un camarade de longue date (Les Bords de Scènes, mais aussi il y a bien longtemps les Rencontres Essonne Danse). Les singularités de ce festival ne manquent pas, mais celle qui a retenu notre attention est sans doute la plus étonnante : les colporteurs. Il s’agit d’une communauté d’une centaine de passionnés qui s’engagent pour faire rayonner la programmation, chacun à son niveau et avec son énergie, pour faire découvrir les œuvres programmées. De cela a découlé un projet de vêtement identitaire, un poncho bleu, permettant de déployer des visuels étonnants d’une part, de protéger les colporteurs des premières pluies automnales d’autre part. A cela s’ajoute un caractère maison (le Fortier) une mise à jour bienvenue du site par Travers média et de la mise en page au cordeau, bien entendu. Les Théâtrales, c’est du 8 novembre au 15 décembre !

08/08/2022

PRIX ANFH — Happy birthday

Le prix ANFH a 15 ans, et pour l’occasion, un livret spécifique a été réalisé. Volontairement non exhaustif mais thématique, ce support met en perspective une sélection d’actions lauréates et l’éclairage d’experts, qui reviennent sur les sujets forts que nous avons identifiés en parcourant les différents palmarès.

Ce livret compte une quarantaine de pages et 5 parties où, dans chacune d’entre elles, la parole est donnée à des experts. Ainsi Éliane Rothier Bautzer, maîtresse de conférences à l’université de Paris-Descartes en sociologie de parcours des soins, intervient sur la thématique “Prendre soin de soi pour mieux soigner les autres”. Dans chacune des 5 parties, des formations primées illustrent le thème. La parole des experts donne ainsi une perspective éclairante sur les besoins en formation des prochaines années. Des éclaireurs à découvrir très bientôt dans le podcast de l’Anfh du même nom!

05/08/2022

SYMRISE – MAISON LAUTIER — La Belle au bois dormant

Symrise, entreprise internationale spécialisée dans les matières premières dédiées au parfum, a récemment racheté et développé l’historique Maison Lautier. Nez-Le Bureau olfactif, accompagné de l’Atelier, a créé une nouvelle identité graphique, mais aussi une large gamme d’outils de communication.

À l’occasion du World Perfumery Congress qui a eu lieu à Miami fin juin, Maison Lautier souhaite mettre sur le devant de la scène un tour d’horizon de ses matières premières. Ces matières d’exceptions, cultivées à Madagascar sont la démonstration d’un savoir-faire local et précieux. Pour les mettre en valeur, Marge Design a géré la direction artistique des différents contenus, de la vidéo sur la vanille aux livrets en passant par la création d’une landing page.

03/08/2022

ERWAN KERAVEC — Dans la forêt lointaine

Erwan Keravec, musicien mais aussi compositeur et performeur, fait partie de la famille Marge design. Joueur de cornemuse, dit aussi sonneur de cornemuse écossaise, Erwan crée des œuvres pour cet instrument peu commun depuis plus de 20 ans. SONNEURS 2 est son dernier disque.

SONNEURS devait se limiter à quatre œuvres regroupées dans un disque sorti en 2017. Mais c’est bien plus de quatre œuvres dont il s’agit. SONNEURS a donc pris une place particulière en devenant une extension du travail d’Erwan sur la cornemuse. Il est donc apparu nécessaire de développer les possibilités et les utilisations de cette forme atypique en commandant d’autres pièces à des compositeurs/performeurs, et en imaginant que la diversité de leur pratique serait également une diversité musicale. Sonneurs 2 regroupe donc les pièces de Pierre-Yves Macé (FR), Dror Feiler (SE/IL), Philip Glass (US), Jessica Ekomane (FR), et Frédéric Aurier (FR) – en octuor avec le quatuor à cordes Béla. Et notre travail nous direz-vous ? Une ligne de fuite s’imposait pour jouer avec le tunnel, le signe distinctif d’Erwan Keravec. Une photographie de Romain Bassenne capture le rail de l’aérotrain. Elle est parfaite pour figurer en couverture du disque.

01/08/2022

EQUINOXE — Mythologies locales

À chaque saison, nous illustrons en photo la programmation de la Scène nationale de Châteauroux. Connue pour être une région de sorcellerie, le Berry nourrit les imaginaires. Il n’en fallait pas plus pour décider l’équipe d’Equinoxe de lancer la thématique de la saison sur ces faits historiques. Qu’allait-on trouver comme images pour nourrir visuellement la nouvelle saison ?

Romain Bassenne, photographe à l’atelier, artiste associé à Equinoxe, accompagné de Clément Charbonnier-Bouet (notre DA), a sillonné les routes de l’Indre à la recherche des mythologies locales. Ils croisent dans leurs quêtes mystiques une coupeuse de feu, des racontars de jeteurs de sorts, une vierge rose en pleine forêt, deux princes engloutis par un étang, des clous inquiétants fichés dans une plante, un loup enragé multi-meurtrier, un sourcier débonnaire, un nid secret de chauve-souris, un artiste envoûté, un prêtre exorciste, des flux magnétiques… Une série d’images rend ainsi compte de toute la vitalité de ce monde discret, taiseux, protégé, des mythes et légendes berrichons. Ce travail est présenté dans les premières pages de la brochure de saison, et tout au long de la saison sur place dans La Grande salle.