En juillet, il est question de se sentir libre à l’approche des vacances, d’en rêver et de peaufiner notre programme. En attendant, on essaie de supporter la chaleur de la ville, on se terre dans des maisons fraîches, on trouve des prétextes pour fêter la fin de l’année, les contrats remportés ou les concours que l’on a eus, on fait des siestes allongé dans l’herbe, on s’endort bercé par le bruit du vent dans les arbres (ou par les klaxons de voiture), et on se cultive, évidemment !

Vous ne visualisez pas correctement ce message ?
Newsletter de juillet
FONDERIE LONGTYPE / ATELIER MARGE DESIGN /
STUDIO TRAVERS MÉDIA / ÉDITIONS LE CONTREPOINT
Crédit photo : Déconnecter. Carte postale pour L'atelier du parfumeur, IFF.

En juillet, il est question de se sentir libre à l’approche des vacances, d’en rêver et de peaufiner notre programme. En attendant, on essaie de supporter la chaleur de la ville, on se terre dans des maisons fraîches, on trouve des prétextes pour fêter la fin de l’année, les contrats remportés ou les concours que l’on a eus, on fait des siestes allongé dans l’herbe, on s’endort bercé par le bruit du vent dans les arbres (ou par les klaxons de voiture), et on se cultive, évidemment !

 
ENa
Pourquoi pas toi ?

Pour la deuxième année, l’Atelier a mené une campagne de recrutement sur Facebook pour le compte de l’ENA. Active du 5 mars au 28 avril, elle avait pour objectif d’attirer des candidats aux concours d’entrée, tout en diversifiant leur provenance et inciter les potentiels indécis à s’inscrire.

Quatre motions ont été concoctés, et diffusés sur le réseau social selon un ciblage soigné. La campagne a été optimisée en continu afin de répondre le plus efficacement possible à l’objectif tout en maîtrisant les coûts. L’annonce politique relative au projet de suppression de l’ENA est intervenue au même moment, mais contre vents et marées, la dynamique d’inscription initiée par la campagne Facebook de 2018 (+ 11 % d’inscrits) s’est maintenue, avec un nombre d’inscrits parmi les plus élevés des dix dernières années !

 
Orchestre dijon bourgogne
Reflektor

Au début était le cercle. Un O pour faire écho à celui de l’Orchestre Dijon Bourgogne. Sur toutes les photos, pour chaque saison et sur chaque support de communication.

C’est même devenu un jeu. Chercher à détourner ce O. À le mettre en scène. À être décalé. Du micro au très grand O. De la photo créée de toute pièce à la photo reportage. Et puis cette année, le O pour réfléchir l’image, pour mettre en valeur les musiciens. Le O réflecteur, baladé dans Dijon, jouant avec les musiciens de l’orchestre : “un duo de bassons dans un couloir du CHU, un quatuor de violons au musée d’art sacré, un ensemble de vents à l’église de Roussillon-en-Morvan”.

Et tant qu’à changer, dos carré collé, papier offset mat, évolution totale de la maquette du programme de saison pour une lecture plus littéraire de ce support.
Prochain évènement : “Qlassiks”, Festival Street Art on the Roc, le 24 août à 20h30.

 
 
IFF - Atelier du parfumeur
Au berceau

En mai 2019, IFF offre à ses parfumeurs et aux marques un havre de création, un lieu d’échange et de partage qui ouvre les parenthèses du temps et de l’espace : l’atelier du parfumeur.

Cet endroit prestigieux, créé de toute pièce et où chaque meuble a été chiné pour son histoire, ancre IFF plus encore dans le berceau de la parfumerie, à Grasse : par la matière, la création et la production.

Missionné pour l’ensemble de l’identité visuelle, l’Atelier l’a créée à partir de 16 glyphes uniques. Ces caractères donnent une portée littéraire et esthétique au projet, en jouant sur la retenue et sur les codes du luxe.

La signalétique du lieu est alors pensée discrète et étonnante. Une trentaine de citations d’auteurs et d’artistes célèbres ont été disposées sur tous les supports disponibles (portes, meubles, vitres). L’identité se décline aussi sur tous les supports de communication, du motion design, des visuels et stories pour les réseaux sociaux, au carnet de note, en passant par les cartes postales et les affiches/communiqués de presse.

 
festival musiques vivantes
On est raccord

On n’y pense pas toujours en premier, on aimerait tout changer, tout refaire, partir de zéro, alors qu’en fait il suffit parfois de changer les meubles de place, donner un coup de peinture. Et ça y est, on est de nouveau raccord avec qui on est, avec le lieu où l’on vit.

Pour un site internet, c’est pareil. On a envie de quelque chose de nouveau, sur-mesure, mais on n’a pas forcément les moyens de se l’offrir ou l’envie d’investir autant de temps et d’énergie.

Alors le Studio Travers Média intervient et dégaine son code et son amour pour le web design pour traduire graphiquement et numériquement les évolutions d’identité visuelle réalisées pour le print. Le Festival Musiques Vivantes l’a fait : la typographie, les couleurs mais aussi tout ce qui ne se voit pas forcément pour améliorer la sécurité, le code et les fonctionnalités. Un site pimpé comme il se doit et raccord avec sa charte graphique. Alors pensez-y, il n’est pas toujours nécessaire de tout casser.

 
 
TRR
Dans le décor

Imaginez quelques secondes notre équipe armée d’un totem en bois, symbole du TRR, se baladant un jour de canicule d’un bout à l’autre de Villejuif.

Plus d’une dizaine de lieux ont été choisis pour accueillir cet élément. Des objets viennent alors le célébrer, le mettre en vie, sont lancés en l’air, autour de lui. Au final, les visuels illustrent joyeusement et en mouvement le programme de saison et les futurs mensuels de la saison.
Lancement de la saison avec la journée des Arts de la rue, le 15 septembre de 14h30 à 19h.

 
espace marcel carné
Y'a prescription

Parfois, certains de nos clients changent de poste et prennent de nouvelles directions. Et parfois, on fait partie du déménagement.

Régis Ferron, le nouveau directeur de l’Espace Marcel-Carné à Saint-Michel-sur-Orge, est de ceux-là. Nouvelle ligne de programmation pour cette salle de spectacle et cinéma et nouvelle communication. Nous voilà partis en Essonne pour découvrir ce lieu. À grand renfort de couleurs et d’une illustration/visuel de saison de Gwladys Morey, nous commençons cette nouvelle collaboration sous les meilleurs auspices!
Premier spectacle de la saison : Lodka, samedi 5 octobre à 20h30.

 
 
anfh
Nouvelle tête

Fin 2018, l’ANFH a exprimé la volonté d’impulser une nouvelle dynamique dans sa communication.
Le positionnement, l’ambition, l’envergure et les valeurs de la structure ont évolué et exigent une communication en adéquation avec cette nouvelle réalité.

Nous avons ainsi été sollicités pour concevoir sa nouvelle identité visuelle. Les enjeux : faciliter l’identification de l’émetteur ANFH, porter ses valeurs, faciliter les déclinaisons selon les supports (print et web), tout en conservant la dimension institutionnelle. Logo, palette des couleurs, typographie, l’ensemble de la charte a été revu, et la synthèse présentée dans un motion.

 
Expositions Nez
Voir du parfum

Nez continue la diffusion et la transmission de ses contenus sous la forme d’expositions passées à Paris et à venir à Grasse.

Les 5 et 6 juin derniers, les matières premières étaient à l’honneur lors du Simppar, salon international des matières premières pour la parfumerie. Nez, partenaire du salon, y présentait l’exposition « Nez, au cœur des naturels » réalisée à partir de reportages publiés dans la revue. De la vanille de Madagascar au patchouli indonésien, l’exposition rendait hommage à cinq matières emblématiques de la parfumerie, et au savoir-faire des hommes et des femmes qui leur donnent vie.
Après avoir été présentée à Paris, Hong-Kong et New-York, l’exposition A World Tour Through Scent (réalisée dans le cadre d’un partenariat entre Symrise et Nez) se pose, à partir du 19 juillet et jusqu’au 28 juillet, au Palais des congrès de Grasse dans le cadre du festival Grasse au pays des merveilles, 1er Festival International du Parfum et des Arts de Grasse.

 
 
Atelier Marge design
Agenda

Parce que les vacances c’est dans quelques jours pour certains, une exposition a lieu à Grasse, sur La Fabuleuse Histoire de l’eau de Cologne, jusqu’au 5 janvier. Vous pouvez commencer par lire le livre, puis aller voir l’expo. Génial !
Le site internet des Musiciens de Saint-Julien est en ligne, il est signé Studio Travers média et on vous en parle plus le mois prochain. En attendant, ils seront aux Nuits musicales d’Uzès, le 25 juillet.

 
 
Suivez-nous Facebook Vimeo Youtube Instagram
Vous ne souhaitez plus recevoir de message de notre part ?