En janvier, il est question de vous claquer la bise et de vous souhaiter tous nos vœux de réussite pour vos projets ascensionnels et risqués en 2019 (à l’image de notre carte, qui arrive vite !), d’espérer que les soutiens patrimoniaux, artistiques et à la formation continue resteront au beau fixe, de composer avec poésie et harmonie, de se parfumer en Helvétie, de tracer des lignes à l’architecture géométrique, de photographes et d’illustrateurs talentueux sur fond de café. Et de se cultiver, évidemment !

Vous ne visualisez pas correctement ce message ?
Newsletter de janvier
FONDERIE LONGTYPE / ATELIER MARGE DESIGN /
STUDIO TRAVERS MÉDIA / ÉDITIONS LE CONTREPOINT
Crédit photo : Romain Bassenne

En janvier, il est question de vous claquer la bise et de vous souhaiter tous nos vœux de réussite pour vos projets ascensionnels et risqués en 2019 (à l’image de notre carte, qui arrive vite !), d’espérer que les soutiens patrimoniaux, artistiques et à la formation continue resteront au beau fixe, de composer avec poésie et harmonie, de se parfumer en Helvétie, de tracer des lignes à l’architecture géométrique, de photographes et d’illustrateurs talentueux sur fond de café. Et de se cultiver, évidemment !

 
Mudac - musée de la main
Nez à Nez en Suisse

Deux expositions sur les parfumeurs et l’olfaction sont prêtes à ouvrir leurs portes à Lausanne, en février prochain : l’exposition Nez à Nez. Parfumeurs contemporains au Mudac – musée de design et des arts appliqués contemporains, du 15 février au 16 juin, et Quel flair ! Odeurs et sentiments au musée de la Main, du 15 février 2019 au 23 février 2020.

Vous vous doutez bien que le Collectif Nez est derrière une partie des contenus des deux expositions présentées en Suisse, épaulé bien sûr par l’Atelier pour l’identité visuelle des expositions et l’édition du catalogue. La scénographie de l’exposition au Mudac est, quant à elle, confiée au studio de design londonien Glithero.

Au Mudac, l’exposition Nez à Nez. Parfumeurs contemporains dévoile au public des aspects souvent confidentiels de la parfumerie, tout en présentant l’univers de treize parfumeurs internationaux dont les profils reflètent sa diversité.

Au musée de la Main, l’exposition Quel flair ! Odeurs et sentiments est réalisée avec la collaboration du Centre interfacultaire en sciences
affectives – UNIGE. Les visiteurs sont invités à explorer et tester les incroyables capacités de l’olfaction humaine.
Une publication commune aux deux expositions sort en librairie le 7 mars : Sentir, ressentir. Parfumeurs, odeurs et émotions. Cet ouvrage illustré retrace et enrichit les expériences olfactives présentées dans les expositions Nez à Nez. Parfumeurs contemporains au Mudac et Quel flair ! Odeurs et sentiments au musée de la Main UNIL-CHUV. Nez éditions, Paris. Bilingue français-anglais. 28€.

 
la fondation la Sauvegarde de l'art français
Patrimoine 3.0

On ne vous présente plus la Fondation la Sauvegarde de l’Art Français. Si ?
Association créée depuis bientôt un siècle, elle conserve les édifices en péril, notamment le patrimoine religieux. La Fondation apporte aux propriétaires d’édifices en péril publics ou privés une expertise reconnue et des concours financiers.

Mais elle mobilise aussi des étudiants, des salariés au sein de leur entreprise, des amateurs d’art et des lycéens pour sauvegarder les œuvres d’art en péril avec “Le plus grand musée de France”.

L’ensemble de leur identité a été repensé par l’Atelier et le site a lui aussi subi de grandes phases de restauration et de réhabilitation grâce au Studio Travers Média. Outre le fait de présenter les missions de la Fondation, le site permet de faire des dons en ligne, notamment pour les projets ouverts à souscription, pour l’association ou pour devenir ami. Les formulaires en ligne développés permettent aussi de remplir en ligne la demande d’aide pour un édifice, demande qui est automatiquement intégrée à la base de données de la Fondation. Un espace Collaborateurs (amis, correspondants) permet par ailleurs de trouver les informations qui le concernent. Enfin, une newsletter est conçue pour être tenu au courant des dernières actualités. On ne peut que leur souhaiter un nouveau siècle d’existence. Et si vous voulez y contribuer, c’est par là.

 
 
les vœux
Alors mon cochon ?

Note pour l’année prochaine : pourquoi ne pas mettre en avant le nouvel an Chinois ? D’aucuns pourraient trouver le cochon osé, après cette année marquée par des #porcins (mais on ne se ferme pas de portes).
Pour 2019, nous avons trouvé des solutions esthétiques qui portent les messages et les missions de nos clients. Les vœux, toujours un vrai défi pour nous !

Comment souhaiter la bonne année de manière inédite et originale ? On cogite, on échange, on conseille !

Support papier, gaufrage à chaud argenté, papier Chromolux argent, rectangulaire, portrait ou paysage, en coffret avec agenda et calendrier, en version numérique pour certaines… Les cartes de vœux reflètent l’identité de chacun et constituent aussi un fil conducteur dans une communication annuelle. Merci à nos clients pour leur confiance : Snel (lettrages signés Julien Priez), IFF, l’EPORA, l’OPRL, le CFPTS, Pyc Média, l’Agefiph, ZCCS, le Crédit du Nord, l’ENA et l’UPEC.

 
feu vif
Clic clac Kodak

Feu Vif est un mook dédié à la gastronomie créé par Lavazza, le spécialiste du café.

Mi-magazine, mi-book, Feu vif se veut inspirant pour les épicuriens et les professionnels de la restauration. Nouvelles tendances culinaires, produits d’exception, recettes, portraits de chefs, reportages : la gastronomie est abordée sous tous les angles.

Après Richard Toix, Denny Imbroisi, Simone Zanoni, Vivien Durand et Lionel Giraud, c’est au tour de Yannick Tranchant d’être à l’honneur dans ce nouveau numéro.
Le magazine met l’accent sur la photographie et l’illustration pour présenter les chefs et invités. Plusieurs photographes travaillent depuis quelques années avec nous, comme Stéphane Bahic, Franck Juery et Thomas Chéné. D’autres, comme Ava du Parc (photo de Laura Vidal illustrant cette brève) et Arianna Lago, nous rejoignent pour la première fois. On leur souhaite la bienvenue !

 
 
ZCCS
La tête au carré

L’Agence Up, agence d’architecture spécialisée dans les projets urbains complexes, devient ZCCS — l’acronyme des initiales des 4 associés, et nous confie ainsi sa nouvelle identité.

À l’occasion des 10 ans de l’agence, le changement de nom était devenu incontournable pour gagner en visibilité. Le positionnement de l’agence est d’ailleurs réaffirmé à l’aide d’une baseline : « Faire aimer la ville ».
L’Atelier a donc créé une typographie géométrique sur-mesure faite de plusieurs graisses, le ZCCS, afin de faire écho au module carré du logo. Ce dernier porte en effet les 4 initiales des associés à traitement égal afin de créer une réelle unité.
La structure carrée répond de manière évidente aux quatre lettres qui composent l’acronyme. La répétition de la lettre C sur deux lignes crée un rythme et un équilibre visuel. Le carré, forme élémentaire, représente aussi une matrice riche à exploiter.
Ce système graphique peut s’étendre
sous la forme d’un vaste motif : une grille constituée de traits colorés, horizontaux et verticaux. L’utilisation du registre illustratif est aussi préconisé, avec très prochainement une brochure de présentation de l’agence illustrée par Lou Rihn.

 
Fondation d'entreprise Banque populaire
Refresh

La Fondation d’entreprise Banque Populaire est l’instrument de mécénat des 14 Banques Populaires. Elle est adossée à la Fédération Nationale des Banques Populaires.
Depuis sa création en 1992, elle accompagne des personnes physiques talentueuses dans la réalisation de leur projet de vie. Elle intervient dans les domaines de la musique, du handicap et de l’artisanat d’art.

Véritable outil de communication au service d’un réseau, par ses actions la Fondation illustre les valeurs des Banques Populaires : la solidarité, l’esprit d’entreprendre et le goût de l’innovation.
La Fondation souhaite rafraîchir son identité visuelle. L’Atelier fait évoluer le ruban, élément central et distinctif de son image, pour lui donner
une forme moins contrainte et plus souple en termes de déploiement. Le ruban devient ainsi module rectangulaire pour illustrer la richesse portée par chacun des domaines (musique, handicap, artisanat d’art) et les individus qui les incarnent. Premier support réalisé : la carte de vœux. Quoi de mieux pour commencer l’année avec une nouvelle identité?

 
 
la filière - Centre national de formation
Big up

Après 5 ans de travaux sur site occupé, changement de taille pour les nouveaux locaux du CFPTS & du CFA SVA. En plus de nouveaux espaces de formation, un nouveau nom englobe les deux maisons : La Filière – Centre National de Formation. Alors que toute l’identité est remaniée de la tête aux pieds par l’Atelier, la refonte de leur site internet est signée Studio Travers Média. Retour sur ce nouvel outil !

L’offre de formation est l’activité phare de la Filière et se devait d’être mise en avant. Grâce aux nombreux critères de recherche, on trouve aisément les formations qui peuvent nous convenir, tout en laissant entrevoir des formations complémentaires aux futurs stagiaires. Intéressés? En trois clics, grâce à un formulaire, on peut alors recevoir les documents d’information et de candidature directement sur son adresse email. Les réseaux sociaux ne sont pas mis de côté, comme en témoignent les posts Facebook et Twitter mis à jour en temps réel sur la page d’accueil.
Pour nous, ça serait une formation “Masques et prothèses pour la scène” !

 
Atelier Marge design
Agenda

Clément Charbonnier-Bouet, DA à l’Atelier, présente à deux occasions ce mois-ci sa première BD, Monde parallèle, parue à L’Association. Pour sa sortie, une séance de dédicace est prévue samedi 19 janvier entre 17h et 20h à la librairie « La Tête à Toto » (22 Rue Poissonnière, 75002 Paris). Clément sera aussi présent au festival d’Angoulême les 25, 26 et 27 janvier. Et nous, on est forcément fiers de lui !

Dans un tout autre registre, mais bien en phase avec nos intérêts, Béatrice Boisserie, membre du Collectif Nez, anime des ateliers de Yoga Olfacto-Sonore. Le 23 janvier aura lieu la première séance d’un cycle consacré à des ateliers nomades, sensibles et poétiques, où cultiver sa voix(e) et son flair, grâce à une synergie entre yoga du son & olfaction. Première séance le 23 janvier de 15h30 à 17h, chez OM SWEET OM – 15, rue Camille-Desmoulins, Paris 11e . 12 places max. 25 €.

 
 
Suivez-nous Facebook Vimeo Youtube Instagram
Vous ne souhaitez plus recevoir de message de notre part ?