En octobre, il est question de fossiles et de taxidermie, de culture ayant un goût acidulé, de musique classique et de jeunesse, d’histoire parfumée et crayonnée, de cuisine et de homard, de BD et de récits nous contant l’ailleurs, d’alphabétisation 3.0, de parité et de pointillés et de se cultiver, évidemment !

Vous ne visualisez pas correctement ce message ?
Newsletter d'octobre
FONDERIE LONGTYPE / ATELIER MARGE DESIGN /
STUDIO TRAVERS MÉDIA / ÉDITIONS LE CONTREPOINT

En octobre, il est question de fossiles et de taxidermie, de culture ayant un goût acidulé, de musique classique et de jeunesse, d’histoire parfumée et crayonnée, de cuisine et de homard, de BD et de récits nous contant l’ailleurs, d’alphabétisation 3.0, de parité et de pointillés et de se cultiver, évidemment !

 
Groupe robertet
Histoire illustrée

« Robertet, c’est l’ascension d’une famille de passionnés des naturels, en quatre générations. Chacune apporte son souffle, son énergie clairvoyante pour développer l’entreprise. »

Plus besoin de vous faire un update sur notre implication dans le domaine de l’olfaction. Avec la création de Nez, la revue olfactive, l’Atelier, en charge de la direction artistique, multiplie les rencontres avec l’industrie de la parfumerie. Quand un annonceur souhaite communiquer au sein de la revue, nous lui proposons de prendre en charge une création sur-mesure afin de valoriser sa prise de parole. Pour réaliser la publicité de Robertet, nous avons assuré la création d’un visuel pour retranscrire l’histoire du parfumeur. Marion Duval a donc illustré cette publicité en mettant en scène Paul Robertet, entouré de son usine « modèle » Eiffel, de champs de fleurs et du village de Grasse où l’entreprise s’installe en 1883.

 
orchestre des jeunes Dijon bourgogne
Mon blaze

90 musiciens de 11 à 24 ans se sont réunis 10 jours l’été dernier pour explorer le répertoire fantastique. Ils proposaient à l’issue de ce stage 4 concerts en région Bourgogne-Franche-Comté.

Chaque année depuis 8 ans, l’Orchestre des Jeunes rassemble une centaine d’apprentis musiciens au cœur de la Bourgogne-Franche-Comté. Ce rassemblement est le fruit de la collaboration entre l’orchestre Dijon-Bourgogne et l’orchestre Victor Hugo de Besançon.
Tous apprennent alors à vivre ensemble pour former un orchestre. Les concerts de fin de session sont ainsi l’aboutissement de ce travail collectif et enthousiaste.
L’Atelier travaille depuis plusieurs années aux côtés de l’Orchestre pour sa communication annuelle. Pour la première fois, un visuel est créé pour cet évènement : programme, affiche, carte postale mais aussi T-shirt, mug et stickers étaient affublés de ce beau blason.

 
 
Ville de marmande
Sceau de tomates

Pour la seconde saison, la ville de Marmande et son service culturel nous font confiance pour animer graphiquement leurs saisons culturelles.

Composé de plusieurs lieux (musée, théâtre, conservatoire, archives, service du patrimoine et bibliothèque), le service culturel voit donc ses documents de communication affublés de l’emblématique tomate de Marmande (oui, Marmande et sa tomate, toute une histoire). Ce cercle rouge estampille tel un sceau l’ensemble des supports de communication. Une grande homogénéité s’en dégage ainsi. Marmande, ville de la tomate mais aussi ville de culture.

 
Feu vif
Miroir, mon beau miroir

Feu Vif est un mook dédié à la gastronomie créé par Lavazza, le spécialiste du café.

Mi-magazine, mi-book, Feu vif se veut inspirateur, pour les épicuriens et les professionnels de la restauration. Nouvelles tendances culinaires, produits d’exception, recettes, portraits de chefs, reportages : la gastronomie est abordée sous tous les angles.
Après Richard Toix, Denny Imbroisi et Simone Zanoni, Vivien Durand, c’est Lionel Giraud qui est à l’honneur dans ce nouveau numéro.

 
 
Muséum aquarium de Nancy
Joe les taxis

Contents nous sommes d’avoir pu réaliser l’ouvrage Nature en collections, Témoignages du vivant pour le Muséum Aquarium de Nancy. Pourquoi ?

1- Parce que nous essayons depuis plusieurs années de travailler ensemble mais que jusqu’à maintenant, nous n’y arrivions pas ;

2- Parce que nous sommes fans de taxidermie et d’animaux naturalisés et qu’il s’agit d’une partie du sujet du livre;
3- Parce qu’en bons créateurs et éditeurs de livres, nous étions tout simplement ravis de mettre en pages ce contenu original.
Et pour se le procurer, c’est ici.

 
fafiec
Pois à la ligne

Graphiquement, les pois et les lignes se relient les uns aux autres en alternance afin de créer des formes originales pour le nouveau rapport d’activités du Fafiec.

Ce support central dans la vie d’une institution est le moyen de réaffirmer les missions de celle-ci et de dévoiler les futurs évènements ou moments-clés de l’année à venir.
Le Fafiec se prépare donc à la réforme qui va transformer les OPCA en centres de compétences et de conseil à la formation professionnelle.
Le rapport d’activité revient aussi sur les 7 grandes orientations de sa note politique.

 
 
les cahiers de la bd#5
Comment raconter le monde en BD?

C’est nouveau, c’est tout chaud, les derniers Cahiers de la BD sont prêts à sortir dans quelques jours, en kiosque et en librairie.

Riad Sattouf en couverture, et au sommaire de ce dernier numéro : une interview fleuve de Catherine Meurisse, un dossier central (26 pages) sur Emil Ferris, l’autrice de Moi, ce que j’aime, c’est les monstres (éd. Monsieur Toussaint Louverture), agrémentée d’une histoire courte inédite et exclusive de 6 pages (futur numéro collector), un épais cahier technique sur la collection d’estampes de MEL Publisher (Blain, Guibert, Winshluss, Spiegelman…), une interview du mangaka Kaneko, un cahier historique avec Spirou et Valentin le vagabond et aussi, bien sûr, un cahier thématique de 32 pages qui pose la question suivante : comment raconter le monde en BD ?
192 pages, 12,50 €, dès aujourd’hui en kiosque. En librairie dès le 3 octobre ou en vente ici.

 
lÉKOL
La caisse à outs

Nos clients ne sont pas toujours venus à nous par prescription, certains sont d’anciens salariés, partis vers des horizons lointains pour travailler sur d’autres projets, à l’instar de Florian Dumas et de son projet Lékol.

Florian avait besoin de l’Atelier pour la création d’une identité graphique pour Lékol, la première application d’alphabétisation pour adultes. Pourquoi ? Avant tout pour créer un outil d’alphabétisation en autonomie à destination des adultes mais aussi initier les utilisateurs à l’outil numérique et leur permettre une meilleure intégration sociétale.
L’Atelier a donc réalisé une sorte de boîte à outils typographique permettant de lier les formes les unes aux autres pour créer le nom de la marque Lékol. On peut aussi décider de garder les éléments détachés les uns des autres, et Tadam, un motif abstrait est là. C’est une première étape, l’application est en cours de finalisation. On vous tient au courant de sa sortie.

 
 
Atelier Marge design
Agenda

Une vingtaine d’artistes contemporains sélectionnés et exposés : Double séjour est de retour, invité chez Franklin Azzi du 27 septembre au 19 octobre, 13 rue d’Uzès, Paris IIe. En marge des productions de l’Atelier, Laurianne Mariette, associée à Thomas Havet, sont aux commandes de la publication prévue pour la fin de l’exposition. On y court !
La rentrée sera olfactive, comme en témoignent les sorties imminentes du prochain Nez#6, La revue olfactive et du Beau livre Le Grand Livre du parfum. Lancement le 13 octobre à 17h à la librairie Le Divan, 203 rue de la Convention, Paris XVe. Restez connectés, vous en saurez plus sur le programme dans notre invitation.

Last but not least, Julien Priez (que nous ne présentons plus) sera exposé à L’Imagerie d’Argenteuil, du 13 octobre au 23 février. Vernissage le 13 octobre à 19h. Vous êtes gâtés !

 
 
Suivez-nous Facebook Vimeo Youtube Instagram
Vous ne souhaitez plus recevoir de message de notre part ?